L'interview de Cédric Mora

17 février 2012 - 00:01

Pour cette première interview de 2012, retrouvez les réponses de Cédric Mora, président du FC Lescar

Bonjour Cédric, pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

 

En introduction, à cette interview, je tiens à remercier l'ensemble des bénévoles de l'association, chaque dirigeant et chaque parent qui participent à la vie du club.

Je veux également remercier tous les partenaires du FC Lescar qui nous permettent d'accueillir les enfants dans des conditions correctes et à notre association de grandir.

Je tiens à préciser également que je réponds à ces questions en tant que président mais que je ne suis qu'un bénévole parmi d'autres, ni plus compétent, ni plus important... bien au contraire. Je précise enfin que je me veux le porte-parole d'un collectif et que les orientations, les décisions concernant le projet associatif sont issus d'une réflexion collective.

 

Quelle a été votre source de motivation pour vous impliquer dans le milieu du football au FC Lescar?

 

Président du FC Lescar depuis 3 ans, je suis impliqué dans l'association depuis 2004. Sollicité en septembre 2004 pour m'occuper d'équipes d'enfants, j'ai pris en charge la structuration de l'école de foot.

S'impliquer au FC Lescar en tant que président est le résultat d'une réflexion personnelle, l'envie de rendre à des enfants et à des familles ce que des bénévoles ont pu m'apporter en tant que jeune ou sportif. Lorque je suis arrivé au FC Lescar, le manque de dirigeants et d'encadrants ainsi que les difficultés financières ne pouvaient pas permettre à l'association de se développer. Modifier un fonctionnement, structurer une association nécessite l'implication et d'avoir un pouvoir de décision. Je ne suis pas meilleur que mes prédécesseurs mais peut-être que ma formation et ma connaissance du contexte associatif me permettent de faire évoluer les choses.

Il y a 3 ans lorsque je suis devenu président, je souhaitais mettre en place avec l'équipe dirigeante un budget suffisant pour un fonctionnement de qualité, et inscrire le club dans le développement municipal des infrastructures.

 

Que pensez-vous des infrastructures dont dispose le club ? Pouvez-vous nous dire un mot sur l'avancement du projet de terrain synthétique à Lescar?

 

Le FC Lescar a grandi, le nombre d'adhérents croît rapidement. Il y a 3 ans, nous accueillions 20 débutants tous les ans, aujourd'hui nous en recevons le double. Cette modification n'a pu être accompagnée par une évolution des infrastructures. Le terrain du Laou est une plaine des sports construite pour un libre accès aux enfants de Lescar, aujourd'hui c'est le lieu des entrainements de toutes les équipes, il n'y a pas de vestiaire. Le foyer est partagé avec le rugby et la calandreta, ce n'est pas un lieu d'accueil suffisant pour mettre en place notre projet associatif.
Le FC Lescar possède deux salariés mais nous ne pouvons pas leur fournir un lieu de travail correct. La municipalité est consciente de ces manques mais ne peut pas répondre dans l'immédiat à toutes nos demandes, il faut être imaginatif, patient et constructif.

 

Sur le terrain synthétique, je ne peux pas me substituer au maire de Lescar et à son conseil municipal. Je crois que le projet avance, que c'est un enjeu majeur pour notre club. Ce projet est également important pour la mairie en termes de budget et de choix. Ce terrain synthétique va être pour nous un formidable outil de développement et de réussite. Il va permettre d'accueillir les adhérents dans des conditions optimales.

Je me suis laissé dire, par quelqu'un de bien informé qu'en septembre 2012, le chantier aura bien avancé. Je crois cependant qu'il faut être patient car chacun fait le maximum pour que nous puissions en profiter au plus vite.

 

Comment jugez-vous la prestation de l'équipe première à mi-championnat? Quelles sont vos attentes concernant les équipes de jeunes du club?


Je ne jugerai pas le parcours de l'équipe première, je ne crois pas que ce soit la fonction d'un président. J'ai un avis plus global et qui va au-delà de cette question.
L'équipe première doit être au niveau de l'école de foot de façon à ce que les jeunes restent au club et aujourd'hui, ce n'est pas le cas. Les séniors doivent être des modèles, une locomotive pour les adolescents du club. Jouer en équipe première doit être, pour une majorité des jeunes, l'aboutissement d'une formation de footballeur, la découverte d'un niveau supérieur. Au FC Lescar, ce n'est pas le cas, c'est une insatisfaction, une limite à notre développement et à la réussite du club.

Nous avons une obligation de réussite en séniors, de jouer d'ici 3 ans en ligue pour ne pas perdre le bénéfice du travail de l'école de foot. Les U17 deuxième année sont la première génération à avoir bénéficié d'éducateurs diplomés, d'avoir joué en ligue, pour les garder, il faut leur proposer de jouer à un niveau supérieur, que le challenge FC Lescar soit intéressant si on ne veut pas les voir partir.

On ne juge pas une école de football sur les résultats des équipes, ce n'est pas important. L'école de foot, c'est une formation technique, tactique, un état d'esprit des enfants et des familles. Aujourd'hui, notre école de football marche bien mais un travail collectif est nécessaire au niveau des éducateurs pour qu'il y ait de la continuité et un esprit commun entre chaque équipe. Le FC Lescar n'est pas le regroupement de différentes équipes, il doit être une entité repérable par son comportement et ses qualités footbalistiques.

 

Un dernier mot pour conclure cette interview?

 

Il est important que cette saison 2011-2012 se termine avec des résultats de qualité. Les plus jeunes, les débutants, U10, U11, U12 et U13 doivent continuer à prendre du plaisir sur les terrains en poursuivant leur apprentissage de footballeur, les U15 et U17 doivent poursuivre les efforts et espérer finir en tête de leur championnat respectif.

Pour les séniors, on peut imaginer une double montée équipe A et B. Le programme est ambitieux mais les efforts des entraineurs et des joueurs de ces catégories doivent être récompensés.

Une équipe A au plus haut du district, un terrain synthétique en septembre doivent être les éléments déclencheurs d'une grande évolution.
Je ne suis pas utopiste de nature mais je reste persuadé que le FC Lescar va se développer et réussir dans les années à venir.

Commentaires

martial triay 17 février 2012 14:43

bien monsieur le president et bravo pour la conduite du club a+ martial

FRANCIS PUYOOU 17 février 2012 12:49
Supporter

CLASS le président mais il a air sévère comme ça, mais c un bon vivant aussi, le lui souhaite réussite dans son projet sportif. Amicalement Francis

  • Corentin  Duclos
    6 août

    Corentin Duclos

    Joueur

    20 ans